Accueil

Les autorités et acteurs de la Société civile engagés à s’impliquer pour mettre fin aux violations commises au Nord Kivu !

Différentes violations des Droits de l’Homme commises dans les territoires de la Province du Nord Kivu notamment, Rutshuru, Masisi et Nyiragongo de Juin à mi-octobre 2016, ont été au Centre des echanges organisés par le CREDDHO à Goma, en date du 26 Octobre 2016, entre les autorités politico-administratives, militaires, policières, responsables des services spécialisés et les acteurs de la Société Civile.

A l’occasion, un exposé présenté par le CREDDHO a mis en exergue des différents types de violations documentées par lui, dans différents territoires du Nord Kivu en se focalisant sur l’identité de leurs auteurs.

Parmi ces violations identifiées nous pouvons citer celles portant sur les arrestations arbitraires, détentions illégales, les viols, enlèvement, incendie, pillage, perceptions illégales, torture et autres atteintes à l’intégrité physique qui ont été soulevés et débattues en plénière en vue de la recherche des voies et moyens pour y mettre fin .

Les cas les plus illustratifs sont entre autres : Celui de la prison centrale de Rutshuru où un surpeuplement a été observé, avec seulement vingt quatres condamnations sur un total de deux cent et onze detenues en prison et où des cas de décès ont été signalés. Les cas de Kidnapping qui sont restés frequents sur differents tronçons routiètres. Des cas des perceptions des frais illégaux qui ont été largement enregistrés sur les tronçons routiers KIWANJA-KITOBOKO, GOMA-KIBUMBA, KALENGERA- KIWANJA, KIBUMBA POSTE où plusieurs services étatiques seraient impliqués .

Le cas de perception des frais illégaux le long du Lac Édouard par les groupes armés et quelques services étatiques.

Soulignons le fait que l’existence de la plupart des abus et violations soulevés ont été reconnus par les participants  à ce panel qui ont décortiqués et examiner les causes qui seraient à la base, afin d'y trouver des solutions palliatives.

Après analyse les acteurs présents et particulièrement les autorités se sont, chacun dans son domaine de responsabilité, engagés à poser des actes concrets visant à contribuer à l’amélioration de la situation des Droits de l’Homme et sécuritaire et à décourager la recrudescence de ces violations.

Rappelons que ce panel fait suite à d'autres qui ont été organisés, au cours de cette année, dans differents territoires de la Province du Nord Kivu et à travers lesquels, les  mêmes types de violations ont été discutées avec les autorités à la base.

 

Share

Nous suivre sur twitter

EmpirePromos.com

Commuiniqués de Presse recents

Souscrire à Notre Newsletter

Les articles sur l'actualité