Accueil

Nord Kivu : Vulgarisation d’un mécanisme local de protection des Défenseurs de Droits Humains.

Une séance de vulgarisation de la Synergie Ukingo wetu , SUWE en sigle, vient d’avoir lieu à Goma, à l’hôtel La Joie Plazza, en date du 28 Mars 2016, à partir de 08h00 heures locales.

Notons que celle-ci a été organisée à l’intention des différents membres des organisations de la société civile et les journalistes des différents medias.

En effet, la Synergie Ukingo wetu, est un mécanisme local de Protection des Défenseurs des Droits Humains qui a été officiellement mis sur pied depuis Avril 2014 par huit organisations de la Société Civile du Nord Kivu, parmi les quelles le Centre de Recherche sur l’Environnement, la Démocratie et les Droits de l’Homme, CREDDHO en sigle.

Signalons que le contexte hostile illustré par des menaces de toutes formes perpétrées contre les défenseurs des Droits Humains et journalistes pendant l’exercice de leurs métiers, constitue la motivation centrale qui a milité à la création de ce mécanisme.

Crée en Avril 2014 avec l’accompagnement de Centre Carter, cette synergie d’organisations dont l’objectif global est de contribuer à la protection des Défenseurs des Droits Humains et journalistes a réalisé un certain nombre d’actions qui ont été bénéfiques pour les défenseurs des Droits Humains et journalistes en Province du Nord Kivu.

La séance qui vient d’être organisée a eu pour objectif de renforcer l’interaction entre les défenseurs des droits humains (DDH) de la Province du Nord Kivu et le mécanisme. Une occasion pour les organisations de la Société Civile d’avoir une meilleure connaissance de la SUWE (ses objectifs, principes de fonctionnement et intervention, critères d’appui aux Défenseurs des Droits Humains et ses activités réalisées).

Informées sur les activités réalisées par le mécanisme, certaines organisations de la société civile présentes dans la séance ont reconnu les avancées enregistrées par cette structure.

Celles-ci ont salué l’existence du mécanisme qui, selon elles, a répondu dans une certaine mesure aux aspirations de défenseurs des Droits Humains, à travers des actions concrètes posées en peu de temps. D’autres ont exprimé leurs intentions de rejoindre le mécanisme pour contribuer à la réalisation de ses objectifs qu’elles ont trouvé nobles, disent-elles.

Signalons que sur la liste des actions menées par le mécanisme figurent : l’assistance des Défenseurs de Droits Humains et journalistes en danger, les formations organisées en faveur des Défenseurs, l’enregistrement des alertes sur des cas de menaces, la mise en place d’une base de données semi-automatique d’alertes, l’élaboration d’une proposition de l’Édit portant protection des Droits Humains et Journalistes, laquelle est en voie d’être déposée à l’assemblée Provinciale.

La seance organisée vient de se clôturer sous une note de satisfaction des participants qui ne sont pas restés indifférents et qui ont promû d’assurer la continuité de cette vulgarisation et de soutenir les actions visant l’avancement du processus de vote de l’Édit Provincial en voie de dépôt à l’assemblée Provinciale en faveur des DDH et journalistes.

Signalons également que pendant son passage, le représentant national de l’USAID qui a participé pendant peu de temps à cette séance, n’a pas manqué d’encourager la SUWE dans ses actions jugées courageuses et salvatrices pour la communauté des Défenseurs des Droits Humains et le reste de l'humanité.

 

Share

Nous suivre sur twitter

EmpirePromos.com

Souscrire à Notre Newsletter

Les articles sur l'actualité