Accueil

Le CREDDHO poursuit sa lutte pour la cohabitation pacifique entre gestionnaires du parc des Virunga et populations riveraines !

En date 03 Mai 2017, au temple de l'eglise Anglicane à Kasabinyole en ville de Beni, vient de se dérouler, sous l'accompagnement du Centre de Recherche sur l'environnement, la Démocratie et les droits de l'homme, CREDDHO en sigle, une réunion regroupant les agriculteurs de la partie Nord du Parc des Virunga, notamment ceux de Mayangos. Celle-ci a été tenue autour du comité de dialogue crée dans cette zone.

En effet, il ya quelques mois passés que les gestionnaires du parc des Virunga et populations riveraines vivaient dans un climat de méfiance et d’antagonisme pour des raisons liées essentiellement à l’exploitation du Parc des Virunga.

Depuis 2013 une délégation des parlementaires avait jeté les bases d’une cohabitation entre les deux groupes à travers des recommandations qui ont suggéré la mise en place d’un comité de dialogue entre différents groupes impliqués dans le conflit.

La réunion qui vient d’être organisée sous l’impulsion du CREDDHO a consisté à réunir autour les agriculteurs de cette zone, en tant qu’un des groupes impliqués dans le conflit, pour les amener à définir des nouveaux mécanismes de travail qui garantissent aussi bien la protection des écosystèmes du PNVI et la stabilité dans cette zone en vue d’une réelle cohabitation pacifique.

Cette réunion a regroupé plus de 300 personnes dont le chef coutumier, les chefs terriers, les agriculteurs, les FARDC, les autorités Étatiques de Beni, CRC, STAREC, les chefs des confessions religieuses.

L’orateur du jour a été le Président du comité de dialogue qui est le bourgoumestre de la commune Ruwenzori MODESTE BAKWANAMAHA qui a procédé par la restitution de la formation organisée par le CREDDHO du 29 au 30 Mars 2016 à Beni sur les notions essentielles de plaidoyer, les principes de médiation foncière et la transformation des conflits pour une cohabitation pacifique entre gestionnaires des aires protégées et comités locaux (COLO).

Celui-ci a appelé les agriculteurs à abandonner les attitudes qui vont à l'encontre « de la feuille de route pour la stabilité », un document élaboré pour stabiliser cette région qui a longtemps connu des atrocités entre gardes parc et populations.

Les participants ont unanimement reconnu que la vraie stabilité est la conséquence de deux facteurs majeurs: la sécurité et la fixation de la limite définitive.

Des remerciements ont été adressés au CREDDHO ainsi qu’à ses partenaires pour l'accompagnement apporté au comité dans l'organisation de cette assise et un appel a été fait aux différents partenaires présents à intensifier le plaidoyer pour une issue heureuse des démarches en cours menées par le comité de dialogue qui doivent déboucher sur la décrispation du conflits dans cette zone de Mayangos.

La cohabitation pacifique est possible ont reconnu ces participants encouragés par ce geste du CREDDHO.

 Lire aussi, article similaire Paysage Virunga : Le CREDDHO imprime une feuille de route pour une cohabitation pacifique entre les communautés et les gestionnaires !

Share

Nous suivre sur twitter

EmpirePromos.com

Commuiniqués de Presse recents

Souscrire à Notre Newsletter

Les articles sur l'actualité