Accueil

Forum de l’OCDE : le CREDDHO plaide en faveur des communautés locales et contre les violations constatées dans le secteur minier au Nord Kivu !

Le CREDDHO a participé au 12é forum sur les chaines d’approvisionnement en minerais responsables tenu à Paris du 15 au 25 avril 2018 de 9h à 15h45 au Centre de conférences de l’OCDE. Ce forum est organisé par l’organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE) en collaboration avec la CIRGL, la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs.

Il offre aux gouvernements un espace où ils peuvent comparer et partager leurs expériences et définir des bonnes pratiques face aux difficultés actuelles liées à la situation économique ainsi que prendre des mesures et émettre des recommandations pour un developpement économique au profit de tous, avec un accent particulier sur le secteur minier.

Au cours de dites assises différents thèmes ont été abordés entre autres :

-les moteurs de développement des approvisionnements responsables en minerais ;

-la conformité des programmes du secteur des minerais ;

-le portail d’informations de l’OCDE sur les risques associés aux chaînes d’approvisionnement ;

-les modalités de contrôle par les pouvoirs publics de la mise en œuvre et de la promotion du Guide OCDE ;

-les mesures d’atténuation des risques prises par les entreprises et la publication d’informations à ce sujet ;

-le rôle des négociants de matières premières et les progrès enregistrés en Inde et dans les pays de l’Europe, de l’Amérique Latine et de l’Afrique de l’Ouest ;

-les données et outils pour comprendre les risques associés aux chaînes d’approvisionnement en minerais.

 

Les débats ont tourné autour du Guide de l’OCDE sur le devoir de diligence des entreprises susceptibles de s’approvisionner en minerais ou en métaux issus de zones de conflit ou à haut risque et les entreprises multinationales. L’Etat de lieux des mesures prises par les pouvoirs publics et par les entreprises pour promouvoir les approvisionnements en minerais responsables et pour résoudre les problèmes systémiques que connaissent les chaînes d’approvisionnement en minerais.

 

Ceux-ci ont permis  de dresser un bilan des initiatives internationales pour la promotion de l’artisanat minier. Les interventions ont porté leur  intérêt particulier à la tendance émergente voulant que les entreprises soient de plus en plus tenues responsables de leurs pratiques d’approvisionnement.

 

Les interventions ont porté leur  intérêt particulier à la tendance émergente voulant que les entreprises soient de plus en plus tenues responsables de leurs pratiques d’approvisionnement.

 

Le CREDDHO, par le canal de son délégué à ses assises, a saisi la balle au bond en épinglant, directement et à travers des documents de communication, la question du rapport controversé de la CIRGL qui a soutenu n’avoir pas répertorié des violations lors des opérations d’enregistrement et du déguerpissement des creuseurs dans le site minier de BISIE à Walikale /Province du Nord Kivu. 

Il a ensuite soulevé tant d'autres questions d'interets socio-économiques parmi lesquelles celle liée à l’installation de l'usine de traitement du coltan au Rwanda et celle de l’or installée en Ouganda, les deux minerais étant essentiellement d’origine congolaise : une situation qui suscite un quoique par rapport au respect de la chaîne d’approvisionnement et d’authentification de minerais .

 

Mentionnons qu’en termes de retombées de ce forum, l’OCDE se donne comme mission de promouvoir des politiques pour l’amélioration de  bien-être-économique et social des populations dans le monde. Ces forums sont élargis aux États, les acteurs de la société civile, les entreprises minières en amont comme en aval et les acteurs miniers avec la participation des experts des nations unies (GE ONU).

 

Rappelons que ce forum sur les chaînes d’approvisionnement en minerais responsables a été créé en 2011 et pour ce qui concerne particulièrement ce 12é  forum, il a été suivi d’un événement sur l’artisanat minier co-organisé par l’OCDE et la Banque mondiale, qui s’est tenu le 20 avril 2018.

 

 Les sessions parallèles ont porté sur des outils nouveaux et innovants permettant d’identifier et de traiter efficacement les risques spécifiques associés à la question du genre dans le secteur des minerais.

Les modérateurs, intervenants et membres de l’assistance ont pris part active à la discussion et partager des propositions concrètes pour expliquer pourquoi et comment les acteurs des chaînes d’approvisionnement en minerais peuvent jouer un rôle dans la résolution des problèmes spécifiques associés à la question du genre.

 Les échanges ont été focalisés sur les mesures à prendre pour répondre aux problèmes de coûts associés à la mise en œuvre du Guide OCDE sur le devoir de diligence, qui sont particulièrement lourds à porter pour les acteurs du secteur des minerais situés en amont de la chaîne d’approvisionnement dans les zones de conflit ou à haut risque.

En outre il a été fait allusion  sur les avancées du projet de Portail d’informations de l’OCDE sur les risques associés aux chaînes d’approvisionnement. Le Portail a pour vocation d’aider les entreprises à mettre en œuvre les Étapes 1 et 2 du Guide OCDE sur le devoir de diligence en collectant des données pertinentes, fiables et actualisées qui leur permettront d’identifier les risques et d’évaluer leur prévalence.

Trois grandes recommandations ont été assorties durant ce forum :

  •  Le soutien et la mise en œuvre dans le secteur du Diamant par le Guide de l’OCDE ;
  • L’engagement de la CIRGL sur les mécanismes de certification régional de l’Or ;
  • Chaque acteur devra travailleur sur l’impact du guide sur terrain.

 

 

Share

Nous suivre sur twitter

EmpirePromos.com

Commuiniqués de Presse recents

Souscrire à Notre Newsletter

Les articles sur l'actualité