Accueil

RDC : Elections présidentielles, nationales et provinciales du 30 Décembre 2018, un rendez vous finalement respecté !

Après l'ouverture tardive d'un bureau de vote, l'eveque du diocèse de Goma est recu comme 1er electeur dans ledit bureau.

C’est une journée bien venue du 30 Décembre 2018 qui vient de commencer dans une ambiance électorale, nos compatriotes sont disséminés ça et là, chacun à la recherche de son bureau de vote pour ceux dont les listes d’électeurs n’ont été affichées que tardivement vers la nuit d’hier. Par contre les plus mieux informés qui ont eu le reflexe de se souvenir du rendez-vous ont rejoints, depuis très tôt le matin, leurs bureaux et sont maintenant comptés parmi ceux qui viennent de remplir leur devoir civique ce matin en votant pour leurs candidats.

Le CREDDHO a pour sa part des équipes d’observateurs disséminées à travers toute la Province du Nord Kivu partant du Nord au sud, de l’Est à l’Ouest…

De part les observations faites, on peut mentionner une accalmie et une timidité relatives des électeurs éparpillés dans les centres de vote, chacun sur son fil d’attente, au delà des quelques insuffisances et incidents observées dans certains bureaux.

Déjà ce matin à 7h30 dans les bureaux où l’organisation logistique a été bien assurée on pouvait compter par bureau une dizaine d’électeurs qui viennent de remplir leurs devoirs civiques, par contre dans d’autres endroits l’heure n’a pas été bien respectée, c’est le cas d’un bureau de l’ITIG/GOMA où les votes n’ont commencé qu’à 8h14 suite à un problème prétendu de la MAV, attendons machine à voter dont la batterie etait polarisée selon révélations d’un membre du bureau.

En passant, on peut relever que dans la plus part de territoires et villes du Nord Kivu, la communication au niveau de la CENI a posé problème parce que jusque tard la nuit aucun message officiel de la CENI n’est passé à la radio pour rassurer l’opinion et confirmer le déroulement du vote à ce jour. Nous signalons également la non maitrise de l’outil informatique par un bon nombre de citoyens qui se font aidés de manière spontanée par les membres des bureaux, le défis de sensibilisation sur l’utilisation des machines à voter se fait ressentir, l'absence des certains électeurs sur les listes électorales alors que les membres de la CENI n'ont pas eu le temps d'expliquer aux victimes la raison de cet etat de chose, le disfonctionnement brusque des quelques machines à voter, les jets par les candidats sur le sol des petits papiers dans le parage des centres de vote pour tenter de renseigner frauduleusement les électeurs, au sud Lubero, à Luofu plusieurs personnes déplacées de guerre ne savent pas voter où ils ont tenté de solliciter un vote par dérogation, dans certains bureaux un groupe de citoyens a soupçonné qu’une liste contenant leur nom serait déchirée et sont entrain de solliciter une dérogation pour voter, pour ne citer que ça…

Les habitants de Beni simulent le vote et s'alignent pour s'aquitter de ce qu'ils appelent devoir citoyen.Ce qui nous parait comme une surprise c’est le vote symbolique à Beni, des gens entassées sur des longues lignes pour voter des candidats de leurs choix pour se décharger tant soit peu de ce qu'ils appelent la nostalgie de vote longtemps éprouvée.

Nos prochaines éditions nous en diront plus. Nous vous feront part au fur est en mesure de l’évolution du processus et avec plus des détails. Nous sommes le Centre de Recherche sur l’Environnement, la Démocratie et les Droits de l’Homme, CREDDHO en sigle, nous sommes disposés à collaborer formellement en cas de besoin des informations pour tout curieux scientifique, partenaires ou pour autre besoin rationnel d’information.

Cliquez ici pour decouvrir d'autres images

 

Gardez contacts avec nous au : +243 990557581,

Notre site : www.creddho-rdc.org

Notre page face book : creddho

Notre twitter :creddho_ongdh

 

 

Share

Nous suivre sur twitter

EmpirePromos.com

Communiqués de Presse recents

Souscrire à Notre Newsletter