Accueil

Vote de l’édit portant protection des défenseurs de Droits humains au Nord Kivu : Le CREDDHO satisfait du travail abattu !

Lundi 11/11/2019 ne cessera d’être un jour mémorable pour les défenseurs des Droits Humains du Nord Kivu qui ont vu les députés provinciaux adopter leur proposition d’édit à l’issu d’un vote à majorité absolue dont 37 députés pour et une seule abstention sur un total de 38 députés votants.

C’est un événement particulier qui apporte un nouvel espoir et un ouf de soulagement pour les défenseurs de Droits Humains du Nord Kivu qui exercent un travail relativement ardu dans une province où les activités liées à la promotion et protection des Droits Humains revêtent d’une sensibilité particulière.

Plusieurs défenseurs de Droits Humains présents lors de la séance plénière consacrée au débat et vote dudit édit n’ont pas manqué d’exprimer leurs satisfactions, avant de se congratuler mutuellement et exprimer leur sentiment de gratitude aux honorables députés.

Pour exprimer sa satisfaction, un des députés endosseurs dudit édit a dit ceci : «C'est un succès pour les défenseurs des droits humains, un succès pour les honorables députés provinciaux, un succès pour le Nord-Kivu et un succès pour la RDC». L'espoir est permis avec cette législature qui, au septième mois du début de la législature, vient de produire son premier édit. Merci à tous les honorables députés et merci et tous les compatriotes de la société civile, particulièrement, ceux de la SUWE, pour la collaboration.

Un défenseur de Droits de l’Homme s’est exclamé en ces mots : J'étais surtout émerveillé de constater que les jeunes militants des mouvements sociaux (Lucha, Filimbi, ...) ont été cités positivement par les Députés sans qu'il y ait agitation dans la plénière…au fait, par cette exclamation celui-ci a insinué le fait qu’à leur genèse en RDC et particulièrement en Province du Nord Kivu, les mouvements citoyens étaient traités de tous les maux par certaines autorités, suite à leur position des militants des droits humains du fait qu’ils ont vraisemblablement apporté un vent nouveau d’éveil de conscience citoyenne au sein de la Société civile congolaise.

Nous nous souvenons qu’en un moment donné de l’histoire du processus de cet édit provincial, l’existence des mouvements citoyens parmi les potentiels bénéficiaires conduisait certains députés à émettre quelques réserves et ne pas accueillir avec chaleur la dite proposition. Aujourd’hui avec plusieurs séances de sensibilisation et de rapprochement de tous les acteurs impliqués dans les démarches de cet édit, certains egos ont visiblement été surmontés.

Le processus de vote de cet édit a été marqué par une mobilisation tous azimuts de tous les défenseurs à différents niveaux. Sans oublier de signaler que la participation des journalistes a constitué une force de plus.

Si tout va bien, dans les 30 jours suivants, le Nord-Kivu sera désormais doté d'un instrument juridique important pour le travail des défenseurs des droits humains. D’après la procédure en la matière, après cette étape l’édit devrait être soumis à la cour d’appel pour vérification de la conformité, avant d’être transmis au Gouverneur pour promulgation qui devra etre suivi de la publication au journal officiel.

Pour rappel, c’est depuis 2016 que la Synergie Ukingo Wetu (SUWE), une synergie dont fait parti le CREDDHO, en collaboration avec des organisations de défense des droits des humains et partenaires œuvrant dans la protection ont amorcé le processus d’une initiative sur les politiques publiques ayant aboutit à une proposition d’Edit portant protection des défenseurs des droits humains dans la Province du Nord-Kivu. Le but principal était de doter la Province d’un cadre légal pour la protection des DDH qui, du jour au jour sont inquiètes et victimes des menaces suite à leur travail.

Les attentes des bénéficiaires de cet édit est qu’une fois mis en application par les instances judiciaires (cours et tribunaux), les auteurs de violations contre les défenseurs, soient sanctionnés et poursuivis pour leurs forfaits et qu’en conséquence les défenseurs exercent leur métier en toute quiétude.

Trouvez les differentes réactions à ces liens :

 

 

Share

Nous suivre sur twitter

EmpirePromos.com

Communiqués de Presse recents

Souscrire à Notre Newsletter

Les articles sur l'actualité