Accueil

RDC : Retrait progressif des éléments onusiens de certaines zones et bilan partiel MONUSCO, le CREDDHO réagit !

Réagissant au bilan partiel de la MONUSCO en RDC tel que présenté par Monsieur David Gressly, le représentant adjoint du secrétaire général de l’ONU en RDC en charges des opérations, dans son point de presse du 04/02/2021 à Goma,  à l’occasion de l’annonce de la fin de son mandat au début de l’année 2021,  le CREDDHO, vient de produire un communiqué de presse dans lequel il essaie de relever l’immensité des défis sécuritaires particulièrement dans la partie Nord-Est de la République Démocratique du Congo où une partie du territoire relativement vaste est contrôlée par des groupes armés.

Par la même occasion, le CREDDHO vient d’adresser au Gouvernement congolais une série de recommandations visant à améliorer la situation sécuritaire.

Dans son communiqué, cette organisation team leader de la thématique Justice et Droits Humains de la société civile du Nord Kivu, suggère au Gouvernement congolais d’être prêt à assurer une relève conséquente, au vu du retrait progressif des éléments de la MONUSCO, cela pour combler le vide qui risquerait d’être créer par le retrait des troupes de la MONUSCO dans certaines zones.

Vous pouvez lire en intégralité ce communiqué à ces liens ci-après :

RDC : Au vu du bilan de la MONUSCO au début de l’année 2021, le Gouvernement congolais doit être prêt à assurer une relève conséquente.

 

Share