Accueil

Des animateurs des cliniques Juridiques outillés sur la médiation foncière et la gouvernance sécuritaire

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet ESPER (Ensemble pour la Sécurité et la Paix à l’Est de la RDC) piloté par le consortium Cordaid et VNG International, le CREDDHO a procédé au renforcement des capacités des parajuristes et comités de dialogue des territoires de Nyiragongo, Rutshuru et Masisi sur la gouvernance sécuritaire et la procédure de médiation des conflits fonciers. A cet effet, trois séances de capacitation ont été organisées à Kibumba en territoire de Nyiragongo du 15 au 16 Juin, à Kiwanja en territoire de Rutshuru du 23 au 24 Juin et à Sake en territoire de Masisi du 7 au 8 Juillet. 

 

Pendant deux jours, les participants ont échangé sur la gouvernance sécuritaire, les notions générales sur la loi foncière et les techniques de gestion pacifique des conflits fonciers, l’analyse des risques sécuritaires ainsi que le rôle des communautés dans la restauration de la paix et la cohabitation pacifique. Avec la facilitation des experts en médiation foncière et gouvernance sécuritaire, les participants ont pu identifier les risques sécuritaires et environnementaux auxquels ils font face dans leurs milieux de vie respectifs ainsi que dresser un diagnostic actualisé de la situation sécuritaire local. 

 

A Rutshuru, Nyiragongo comme à Masisi ; les conflits fonciers ont été relevés par les participants aux ateliers comme une des principales sources des conflits. Bien que légale et opposable à tous, la résolution des conflits fonciers par voie judiciaire présente des limites importantes dans les trois territoires. En effet, l’accès à la justice y est compromis par le coût élevé de la justice pour une population majoritairement pauvre, le déficit d’informations judiciaires ainsi que la distance entre les justiciables et les instances judiciaires. La médiation foncière qui est une démarche communautaire, inclusive et accessible de résolution des conflits en lien avec la gestion de la terre constitue de ce fait une alternative à la procédure judiciaire. Ainsi, les initiatives de pacification de trois territoires doivent intégrer cette dynamique communautaire de gestion des conflits fonciers. 

 

Depuis Mars 2021, le CREDDHO a mis en place cinq cliniques juridiques en territoire de Masisi (Masisi Centre et Kitshanga), de Rutshuru (Kibirizi et Kiwanja) et de Nyiragongo (Kibumba). Ces cliniques juridiques sont des espaces d’écoute, d’échange et de conciliation des différends liés au foncier dans les trois territoires. Les cliniques juridiques serviront également de cadre d’échange sur les problèmes clés identifiés dans les plans territoriaux de sécurité tels que les tracasseries, les kidnappings, les bandes/groupes armés, la toxicomanie, les violences basées sur le genre, les conflits de pouvoir coutumier, etc. Les cliniques juridiques sont mis en place par le CREDDHO dans le cadre d’un vaste programme d'appui à la gouvernance inclusive de la sécurité et de la justice en provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu, et en Ituri, piloté par le consortium Cordaid et VNG International. 

 

 

Share