Accueil

Plaidoyer réussi en faveur d’une dizaine de pêcheurs de Nyakakoma

Image: Activiste du CREDDHO acheminant pirogues recupérées et déténus liberés de Kihangiro à Nyakakoma (Photo: Creddho)

 

Depuis près de cinq mois, les pirogues portant immatriculation 703 NY, 755 NY, 756 NY, 750 NY et 185 VITSH étaient saisies depuis près de 5 mois par l’Unité de Contrôle de la Pêche de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature à Kihangiro. Ces pirogues avaient été saisis parce que leurs propriétaires étaient soupçonnés de pêche illicite sur les eaux du lac Edouard par l’Institut Congolais de Conservation de la Nature. Les propriétaires et armateurs utilisant ces pirogues ainsi que leurs dépendants, qui n’ont que la pêche comme activités de subsistance, vivaient pendant ce temps dans le manquement total. Depuis le jeudi 5 août 2021, ce calvaire est enfin fini : les cinq pirogues et matériels de pêche ont été restitués. 

 

Ce dénouement heureux a été possible grâce au plaidoyer mené par le Centre de Recherche sur l’Environnement, la Démocratie et les droits de l’Homme auprès du conservateur de l’Unité de Contrôle de la Pêche de l’ICCN à Kihangiro secteur Lac du PNVI. Ces 5 pirogues ont été remises à monsieur Mukendi Bindu, conseiller du comité des pêcheurs de Nyakakoma. A la même occasion, trois pêcheurs détenus au cachot de Kihangiro pour avoir pratiqué la pêche illicite dans la rivière Rutshuru précisément à NYAMUSINGERA à plus au-moins 9 km à l'Est de la pêcherie de Vitshumbi ont été libérés. Avant d’être libérés, FIKIRI KAMBALE, MBUZIMBUZI LWANGO et KAMBALE BUSWA JOSAPHAT ont été réprimandés, conscientisés et conseillés par le CREDDHO et le conservateur de l’ICCN car la zone de Nyamusingera est interdite à la pêche et insécurisée par des groupes armés négatifs.

 

N’eut été la collaboration et l’esprit d’ouverture de l’Unité de Contrôle de la Pêche l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature, ces pirogues n’auraient pas été remises et ces trois pêcheurs libérés. Nous saluons cette collaboration étroite de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature, secteur lac et secteur centre du Parc National des Virunga dans la conservation des ressources du Parc National des Virunga.  Le CREDDHO continuera à soutenir les efforts de protection des écosystèmes du Parc National des Virunga, de préservation des moyens de subsistance des communautés locales et de renforcement de la cohabitation pacifique entre les gestionnaires du parc et les populations riveraines. 

 

 

Share