Accueil

RDC/ Nord Kivu : Les autorités et la population de la Commune Rurale de Rutshuru déterminées pour un budget participatif à l’horizon 2021!

En date du 19/11/2020, le CREDDHO a animé une conférence publique sur le budget participatif : les cycles du budget participatif à Kiwanja dans la Commune Rurale de Rutshuru.

Cette conférence a réunie l’autorité communale accompagnée de son équipe technique du budget et les différentes couches de la population de ladite commune.
Au cours du débat, les résultats ci-après ont été atteints :

  • Les différentes couches de la population ont su distinguer le budget de la commune ou de l’Etat au budget participatif ;
  • L’autorité communale a rassuré aux participants qu’il a l’obligation de rendre compte à la population à travers la restitution sur la mise en œuvre du budget sous sa gestion, pour faire savoir aux contribuables le niveau de mobilisation de fonds et d’exécution des projets de développement de son entité en guise de redevabilité ;
  • Un bon nombre des participants ont avoué avoir participé non seulement à l’évaluation du budget 2020 de la commune mais également à l’élaboration de celui de 2021 au début du Novembre 2020 ;
  • L’autorité communale a rappelé l’auditoire que le budget 2020 de son ETD a été réalisé à hauteur 23% et son entité a fonctionné avec le budget de l’Etat sans le Budget participatif ;
  • De ce fait, le bourgmestre a promis qu’en 2021 son ETD sera dotée d’un budget participatif en appelant séance tenante tous les participants, non seulement de faire large diffusion au reste de la population de son entité mais aussi d’y prendre part, étant donné que le processus de son élaboration va être bientôt lancé dans les quartiers de sa juridiction suivant le respect des cycles du budget participatif ;

Enfin, le budget participatif permet aux citoyens de mieux se faire entendre dans l’élaboration des budgets et la gestion des ressources et services publics dans leurs entités (ETD).

 Il est reconnu non seulement comme un moyen pour une meilleure efficacité budgétaire, mais également une solution pour orienter les ressources publiques vers les plus pauvres et assurer ainsi une meilleure justice fiscale, une inclusion sociale, économique et l'approfondissement des processus de décentralisation et la responsabilisation des gouvernants vis-à-vis des citoyens. La mise en pratique du budget participatif (BP) renforce les démarches de gestion participative, novatrice et efficace des affaires locales.

 

Hausse de la criminalité à Goma : Le CREDDHO interpelle les autorités et propose des pistes de solutions pour mettre fin aux tueries !

C’est à travers un communiqué signé en date du 24/11/2020 que le Centre de Recherche sur l’Environnement, la Démocratie et les Droits de l’Homme, CREDDHO, vient de s’exprimer sur l’insécurité en ville de Goma.

En effet, c’est epuis plusieurs mois, qu’il s’observe en ville de Goma une recrudescence de la criminalité urbaine illustrée par des tueries et autres actes atroces incessants. A en croire les chiffres avancés par la société civile, thématique justice et Droits Humains, le nombre de morts et autres agressions meurtrières enregistrés enregistrés dans et autour de Goma envoisinerait déjà une vingtaine de personnes depuis le début de l’année, avec une tendance croissante observée au fur et en mesure que l’on tend vers la fin de l’année.

Pire encore, plusieurs de ces assassinats auraient un caractère ciblé et viseraient pour la plupart les membres de l’association des changeurs de monnaie.

Au regard de cette croissance de la criminalité avec ses conséquences douloureuses, la population endeuillée qui, malgré elle, essaye de jouer à l’apaisement, ne cesse de nourrir de colère et désolation difficilement exprimées et se croit être abandonnée à son triste sort par les autorités habilitées.

Touché par cette situation, Le Centre de Recherche sur l’Environnement, la Démocratie et les Droits de l’Homme, CREDDHO, pense qu’il est temps que cette question cruciale qui concerne la vie des êtres humains, soit traitée avec toute détermination en étantconsidérée comme priorité de priorité pour les activités à mener en ville de Goma.

Etant l’une des organisations proches de la population, le Centre à l’instar d’autres organisations de la Société reste disposé, tenant compte de la limite de ses moyens, de donner une éventuelle contribution lui demandée par les autorités.

Pour finir cette organisation suggère aux autorités politico-administratives, judiciaires, militaires, de la police judiciaires et militaires  ses quelques recommandations pouvant être explorées dans la recherche de solution à l’épineuse question sécuritaire dans et autour de Goma.

Trouvez la version intégrale du communiqué du CREDDHO ici à ces liens.

 

RDC: LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE DENONCENT ET S’OPPOSENT A LA VENTE ET ACHAT ILLICITES DES ESPACES DANS LE PNVI

Mobilisées pour la conservation et protection de la biodiversité du parc de Virunga, les organisations de la Société civile thématique environnementale œuvrant au Nord Kivu, s’opposent énergiquement contre les envahissements croissants du parc de Virunga qui menacent son existence.

Ces organisations dénoncent spécifiquement la dynamique de développement des marchés fonciers illégaux et morcellement illégal : cas spécifique des ventes et achats illicites des espaces dans le PNVi, Site du Patrimoine mondial.

Ces faits ont été denoncés à travers une note de position adressée respectivement au Président de la République Démocratique du Congo et au Gouverneur de Province du Nord Kivu.

Pour plus d’informations, téléchargez ici en version pdf la note adressée aux autorités

 

Condamnation de l'Ex rebelle NTABO NTABERI SHEKA: le CREDDHO exprime sa satisfaction et formule d’autres demandes à découvrir ici.

C’est à travers un communiqué signé en date du 24/11/2020 que le Centre de Recherche sur l’Environnement, la Démocratie et les Droits de l’Homme, CREDDHO, vient de donner ses impressions au sujet du procès NTABO NTABERI SHEKA, quelques heures après le verdict qui a sanctionné la dernière audience.

Cette organisation team leader de la thématique Justice et Droits humains de la Société civile du Nord Kivu dit avoir suivi de près le déroulement du procès NTABO NTABERI SHEKA depuis son début jusqu’à la condamnation du précité ce 23 Novembre 2020, au Palais de justice militaire à Goma,  sise au camp Katindo où la cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu a rendu l’arrêt le condamnant à une peine de prison à perpétuité.

Pour rappel, NTABO NTABERI SHEKA et ses co-accusés dont Monsieur Ndoole Batechi Jean qui était son infirmier, Lukambo Jean Claude dit Kamutoto, ainsi que Nzitonda HABIMANA Séraphin dit Lionceau, un leader des Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda (FDLR) étaient poursuivis pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité par meurtre, viols, enrôlement d’enfants, pillages et d’autres crimes perpétrés à Walikale entre 2007 et 2017 ont été condamnés.

Mais également le NDC, mouvement cher à ce seigneur de guerre, avait recruté au moins 154 enfants dans ses rangs. Ces violations avaient été documentées par une mission d’enquête des Nations Unies en collaboration avec des organisations nationales et ce dossier avait été identifié comme l’un des cas prioritaires par les autorités militaires judiciaires congolaises, en collaboration avec la MONUSCO et d’autres partenaires.

Trouvez la version intégrale du communiqué reflétant le point de vue du CREDDHO ici à ces liens:

 

Nord Kivu/territoire de Nyiragongo: Sensibilisées et formées, les communautés s’impliquent dans l’élaboration et le contrôle du Budget.

En date du 08 au 10/10/2020, le CREDDHO a organisé à Nyiragongo un atelier de formation sur le budget participatif et le contrôle budgétaire dans une ETD en faveur des membres de noyau de légitimité, de membres des CPDG, de chers des groupements, des acteurs de la société civile ainsi que le chef de chefferie accompagné de son service technique du budget(OD, Mandataire et comptable) tous de la chefferie de BUKUMU. Notons que 50 personnes ont pris part à cet atelier facilité par le Chef de Division du Budget de la province du Nord Kivu.

L'objectif de cet atelier a été de renforcer les compétences des participants pour être apte à accompagner leur ETD dans l'élaboration, exécution et le contrôle du budget selon l'approche de gouvernance centré sur les besoins des citoyens et une éthique de gestion transparente.

De manière spécifique, faire ressortir des besoins prioritaires pour l'élaboration du Budget Provincial 2021 relativement au PLDID(plan local de developpement inclusif et durable….) de la chefferie.

Au cours de cet atelier,

1. Cinq (5)projets ont été retenus comme prioritaires pour les 5 groupements (MUNIGI, MUDJA, KIBATI, RUSAYO et BUVIRA);

2. Après vote selon l'ordre d'importance, le projet d'aménagement de la route de 16 km en desserte agricole KASENYI-KARAMBI a été retenu comme priorité de priorité pour l'année 2021;

3. Ce projet plus prioritaire sera financé par la chefferie et la population dont séance tenante les engagements suivants ont été pris en proportion suivante:

  • contribution de la chefferie : 4162,39$
  • souscription des participants :197$
  • contribution annuelle de la population : 6,06$/ménage/an, ici les participants s'engagent encore à sensibiliser cette population pour s'en acquitter ;

4. La chefferie s'est engagé à rendre officiel ce projet par la signature d'une loi/arrêté accompagné d'un procès verbal ;

5. Un comité de suivi de ce projet a été mis en place composé de 7 personnes dont 5 délégués pour les 5 groupements, 1 chargé de développement de la chefferie et 1 chargé du marché public ;

Le CREDDHO poursuit ces activités de mobilisation dans le territoire de Nyiragongo et Rutshuru où les leaders locaux déjà sensibilisés et formés traduisent déjà en actions les notions acquises.