Nos activités ou réalisations

2006 à nos jours

  • Education civique et électorale des communautés rurales du  Nord-Kivu ;
  • Observation des élections présidentielles et législatives de 2006 ;
  • Médiations des conflits électoraux ;
  • Observation des manifestations publiques ;
  • Observatoire de la bonne gouvernance dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo ;
  • Installation des noyaux de légitimités
  • Formations des leaders communautaires sur la bonne gouvernance et la citoyenneté responsable ;
  • Installation des de 8 noyaux de légitimité pour la surveillance de l’exécution du budget de la province du Nord-Kivu.
  • Une campagne de sensibilisation sur les droits et obligation d’un citoyen dans une délcratie ;
  • Les émissions radio sur les ondes des  radios  communautaires du territoire de Rutsuru
  • Formation des observateurs des élections de Novembre 2011 ;

DU DEROULEMENT DES ACTIVITES

 

Dans le cadre de la démocratie et  bonne gouvernance, le CREDDHO poursuit avec ses activités sous son projet sur bonne gouvernance et la citoyenneté responsable. Ce projet qui est réalisé avec l’appui financier  de Eastern Congo Initiative  a pour objectif principal de mobiliser les populations dans 8 localités - Kibati, Kibumba, Rubare, Nyamilima, Ishasha, Nyakakoma, Kibirizi et kiwanja - des territoires de Nyiragongo et Rutshuru en province du Nord-kivu  à raison de 2400 personnes par localités pendant une année sur la citoyenneté responsable et la bonne gouvernance  dans une démocratie avec un accent particulier sur la redevabilité des élus dans une démocratie.

Le travail du CREDDHO que nous vous appelons à explorer et découvrir davantage  se résume sur terrain par des concepts ci-après :

1. Les formations et plaidoyer 

2. La sensibilisation

Histoire de succès et témoignage:

  • Lors des séances de sensibilisation sur la bonne gouvernance du noyau de Rubare, après avoir être informé  sur leurs devoirs et les droits  reconnus par la constitution, la population prévois un cadre de dialogue avec le chef de collectivité sur le budget de la collectivité envie de discerner ce qui est prévus sur le plan de développement dans cette localité pour l’année 2012.  Cela va se réaliser à travers les leaders locaux (noyau de Rubare).
  • Après la formation sur les techniques de plaidoyer, les noyaux de Kibumba et Kibati sont entré en contact avec la population et ont soulevés les problèmes de manque d’eau dans le territoire de Nyiragongo qui est toujours repris chaque année dans le budget  de la province sans que les travaux d’adduction d’eau  puissent être amorcés. Cette fois ci, la population en collaboration avec le noyau du CREDDHO va  mener un plaidoyer auprès de l’élu  provincial  de ce territoire.
  • Actuellement les taxateurs qui travaillent dans le centre de négoce de Nyakakoma ont présenté leur remerciement à l’équipe de noyau du CREDDHO de Nyakakoma du fait que les operateurs économique et d’autres contribuables s’acquitter  librement de leurs obligations  fiscale grâce aux sensibilisations du noyau sur la citoyenneté responsable ;
  • Une personne d’Ishasha a appelé la Coordination du CREDDHO aux téléphones pour demander de l’explication sur les ETD et la procédure pour faire une pétition (le 30 mai 2012 vers 16hoo), après avoir lu les dépliants distribués par les membres de noyau d’Ishasha.

Des difficultés et insécurité dans les zones de travail du CREDDHO

Les zones dans lesquelles s’exécute ce projet sont sous l’insécurité totale suite à la reprises des combats entre les FARDC et les M23, un mouvement armés constitué des officiers et militaires issus de la sinistre rébellion du CNDP et dont le chef, Sulutani MAKENGA,  est un ancien militaire FARDC cité dans plusieurs rapports comme présumé auteur des crimes du droit international et humanitaire au Nord-Kivu.

En  effet, depuis le début du mois d’avril  plusieurs militaires FARDC ont fait défection des rangs des FARDC pour rejoindre dans les collines de MASISI le général Bosco NTAGANGA, un officier FARDC poursuivi par la cour pénale internationale pour l’enrôlement des enfants en Ituri. Ces mutins ont repris les armés et attaquer l’armée gouvernementale dans plusieurs localité du territoire de Maisisi où ils ont perdu plusieurs position avant de se déplacer jusqu’à Runyonyi dans le territoire de Rutshuru. Les mutins ont occupés certaines localités de la zone du déroulement de notre projet comme Kibumba et  les environs de Rubare provoquant le déplacement massif des populations civiles. Toujours dans le territoire de RUTSHURU où le projet s’exécute, les zones qui étaient non encore occupées par les mutins sont entrées d’être conquises par ces derniers, il s’agit notamment des localités telles que Jomba, rugari, kisigari, et une partie de la collectivité de Bwisha. Une grande partie de la collectivité de BINZA est occupé par les FDLR et les M23  et particulièrement la localité de Nyamilima où l’on a pillé systématiquement la nuit du 27 juillet jusqu’au matin sous les tirs de coup des balles. Ce qui crée la panique au sein de la population et provoquer des déplacements massifs des populations.  C’est dans ce contexte difficile que le CREDDHO a réalisé dans l’insatisfaction les séances de sensibilisation ,en dehors des monitoring et plaidoyer qui ont été menés en collaboration avec la société civile dans le cadre de suivi de prise en charge des déplacés : plus axés sur la desserte en eau potable qui était un besoin prioritaire soulevé par les noyaux lors des différents panels et formations saisissant ainsi l’opportunité créée par le présent contexte où la pénurie en eau potable qui sévit dans le territoire de Nyiragongo qui accueille des différents déplacés du territoire de Nyiragongo et Rutshuru .

Share

Nous suivre sur twitter

EmpirePromos.com

Souscrire à Notre Newsletter

Les articles sur l'actualité