Nos Projets

1. 2012-2015 : Accompagnement des communautés du Nord-Kivu pour la revendication des droits sociaux économiques  liés à l’exploitation des ressources naturelles 

Le CREDDHO, de part sa mission, voudrait informer les communautés locales des normes environnementales  afin de les amener à revendiquer les bénéfices économiques résultant d’une exploitation des ressources naturelles conformes à ces normes.

Pour atteindre cet objectif, le CREDDHO mène les actions suivantes à Walikale, Nyakakoma, Vitshumbi et Goma :

  • Les compagnes de la vulgarisation de politiques et textes des lois sur l’exploitation des ressources naturelles dans le strict respect de l’environnement ;
  • Le monitoring des violations des droits sociaux économiques liées à l’exploitation de ressources naturelles  et des fortes compagnes de plaidoyer auprès des décideurs;
  • Formation des de moniteurs permanents (para-juristes environnementaux) au sein des communautés qui, au-delà de la période couverte par le projet, seront à mesurer d’accompagner les communautés locales dans la gestion durables des écosystèmes.

Ces actions couplées à la solidarité internationale et nationale avec d’autres intervenants aboutiront à une gestion durables des ressources halieutiques par les communautés vivant  autour du lac Edouard, au respect des normes de traçabilités dans la commercialisation  des minerais exploités au Nord-Kivu, à la prise en compte des besoins sociaux et économiques de base des communautés dans l’utilisation des fonds générés par les ressources naturelles. Ce projet bénéficie de l’appui financier de IUCN/Pays Bas. 

 

 

 2. CONTRIBUTION A L’INCLUSION DES COMMUNAUTES LOCALES ET PEUPLES AUTOCHTONES DANS LA GESTION DES FORETS, A TRAVERS LE RESPECT DES DROITS HUMAINS ET LA PRESERVATION DE LEURS MOYENS DE SUBSISTANCE

 

Deuxième plus vaste massif forestier au monde après l’Amazonie au Brésil, les forêts de la République Démocratique Congo ne sont pas à l’abri de la déforestation à grande échelle. D’un côté, il y a des opérateurs économiques internationaux et nationaux qui dévastent des étendues considérables de forêts à la recherche des bois d’œuvres et autres ressources forestières sans réelles mesures compensatoires en terme de reboisement et  de soutien socio-économique des communautés locales affectées par la déforestation. D’un autre côté, il y a des communautés locales qui, à travers des mauvaises pratiques culturales (agriculture itinérante sur brulis, déforestation complète des champs, …) et le recourt général au bois comme source d’énergie, contribuent à dévaster les forêts. Ainsi, les effets du changement climatique sont de plus en plus ressentis (inondations, sècheresse, érosion du sol, ...) et les moyens de subsistance des communautés sont largement menacés (faible productivité agricole, baisse du potentiel halieutique du Lac Edouard, …). Dans le paysage Virunga par exemple, des communautés confrontées à une baisse croissante de leurs moyens de subsistance se tournent vers des activités de prédation des ressources naturelles du Parc National des Virunga. 

 

Grace à l’appui financier et technique de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature, UICN-NL, le CREDDHO met en œuvre le projet « Contribution à l’inclusion des communautés locales et peuples autochtones dans la gestion des forêts, à travers le respect des droits humains et la préservation de leurs moyens de subsistance ». Ce projet vise à renforcer la gestion durable et inclusive des forêts de la RDC pour atténuer et adapter le changement climatique, respecter les droits de l'homme et préserver les moyens de subsistance des communautés locales et des peuples autochtones dans le paysage Virunga. Il est mis en œuvre dans le Paysage Virunga, spécifiquement dans la région de Beni (Kyavinyonge, Kyondo, Burusi-chabirimu, Kasindi/Lubiriha, Mutwanga/Bahatsa, Beni ville) et en groupement Binza dans le territoire de Rutshuru. A travers les activités de renforcement des capacités, de soutien aux activités écologiques et économiques initiés par les communautés locales/peuples autochtones, de documentation et suivi des violations des droits Humains et des crimes environnementaux ainsi que d’éducation environnementale, le CREDDHO espère renforcer la participation des communautés à la conservation, relever les moyens de subsistance des communautés locales/peuples autochtones et atténuer la pression humaine sur les écosystèmes du parc National des Virunga. 

 

Les activités menées par le CREDDHO dans le cadre du projet « Contribution à l’inclusion des communautés locales et peuples autochtones dans la gestion des forêts, à travers le respect des droits humains et la préservation de leurs moyens de subsistance » s’inscrivent dans le cadre du programme GLA2 « Les forêts pour un avenir meilleur ». Ce programme est axé sur la gouvernance et la gestion des terres par les communautés locales/peuples autochtones, le respect des droits humains et la participation à des mouvements sociaux à la protection de l’environnement ainsi que la prise en compte des préoccupations environnementales des citoyens par l’ensemble des acteurs du secteur agroalimentaire, minier et de l’énergie. Le programme GLA 2 est financé par UICN-NL et mis en œuvre par un consortium de 7 organisations notamment CREDDHO, FECOPEILE, ACEDH, CEPED, FDAPID ; IDPE et TROPENBOS RDC. 

 

Share