Formation des Défenseurs des droit de l’homme du Territoire de Masisi

Le CREDDHO (Centre de Recherche sur l’Environnement, la Démocratie, et les Droits de l’Homme), organise depuis septembre2011, avec l’appui financier de Finnish Foundation NGOS for Human Right (KIOS), une série de formations de renforcement des capacités en faveur des militants de droits humains des territoires de MASISI, RUTSHURU, BEBI et LUBERO, territoires de la province du Nord-Kivu, meurtries par les conflits armés.
La nécessité de cette formation se justifie par le contexte particulier de cette région caractérisé par des graves violations des droits humains et des atteintes à la sécurité des défenseurs de droits de l’homme.

En organisant ces sessions de formation, l’objectif poursuivi est donc de contribuer à la lutte contre les violations des droits humains en :

– renforçant les capacités des défenseurs de droits de l’homme sur le monitoring des VDH en période de conflits et post conflits.
– Initiant les défenseurs de droits de l’homme sur terrain en protection des droits de l’homme, des victimes et témoins.

60 militants de droits de l’homme en provenance de 30 localités des territoires précités ont bénéficié de cette formation qui a eu lieu à Kiwanja, Kitshanga et Butembo respectivement en dates du 26 au 29 Septembre 2011, du 13 au 16 février 2012, et 17 au 20 Septembre 2012.
Les 30 localités caractérisées par le fait que certaines ont été occupées par les groupes armées d’autres le sont actuellement.
Grace à ces formations, le CREDDHO espérait
– élargir son réseau de documentation de Violation des Droits de l’Homme sur une grande partie de la province du Nord kivu par la création des nouvelles structures appelées noyaux de légitimités constituées des leaders de la population à la base;

– Améliorer ses interventions
– Améliorer son plaidoyer en faveur des victimes des violations des droits humains dans la province

Le CREDDHO exprime donc sa gratitude à KIOS qui a rendu possible ces formations grâce à son appui financier .Mais également, il remercie tous ceux qui ont assuré la formation des participants, notamment BCNUDH, HRW, CCJP, CEJA et femmes juristes de Butembo,
autorités des territoires de RUTSHURU, MASISI ainsi que celle de la ville de Butembo dont un intérêt à l’égard de ces activités a été manifeste de leur part.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.