RDC-Goma : Après le préavis du 19 Septembre, le carton Jaune vient d’être livré au Régime Kabila pour avertissement !

C’est dans un climat serein que les cartons jaunes dits de « dernier avertissement » destinés à Joseph Kabila ont été remis au Pouvoir Exécutif Provincial du Nord Kivu à l’issu d’une manifestation qui s’est déroulé dans différentes Provinces de la RDC ce 19 Octobre 2016.

A Goma, les manifestants qui ont répondu favorablement à l’appel lancé par le rassemblement des forces de l’opposition politiques du Nord Kivu ont débouchés de tous les coins de la ville avant de se rassembler au rond point entrée Présidentielle qu’ils ont considéré comme point de départ.

Ceux-ci ont eu comme message principal l’annonce de fin du mandat de Kabila qui doit prendre fin d’ici le 19 Décembre 2016.

Avant d’atteindre son point de chute qui était le bureau du Gouverneur situé au musé, cette manifestation a été dispersée par une forte cohorte policière placée à quelques mètres de la destination, celle-ci a lancé de grenade lacrymogène qui ont dispersées les manifestants.

L’endurance a fait que certains manifestants arrivent au point de chute avec leur message à mains après que des pourparlers soient menés entre les leaders de l’opposition et les éléments de la police.

Quelques arrestations n’ont pas manqué d’être signalées parmi les manifestants qui ont tenté de bousculer les policiers placés les longs des artères dans les quartiers et avenues.

Le CREDDHO n’encourage pas toute forme de violence qui a été observé qui, selon lui, illustre un manque de tolérance de la part des services qui sont censés encadrés les manifestants .

Le CREDDHO reconnait tout de même une participation des mineurs d’âge à ce type de manifestation. Chose qui ne pas souhaitable et qui, parfois serait à la base des certains troubles et autres comportements immatures qui s’observent parmi les manifestants, notamment jet de pierres sur la chaussé et autres.

Signalons que cette manifestation vient de se dérouler dans un contexte où un accord vient d’être signé, un jour avant, entre le régime Kabila et une frange de l’opposition dite modérée mais considérée comme manipulée et/ou débauchée par une certaine opinion congolaise qui ne jure que par le respect de la Constitution.

Ce qui est vrai, dans tous les combats Démocratiques c’est le camp du peuple qui finit par l’emporter, il suffit que celui-ci comprenne qu’il est appelé à être, lui-même, artisan et propriétaire de sa destiné.

Le destin d’un peuple ne peut être hypothéqué pour des intérêts individuels, juste un moment d’observation et la réalité à affronter va se profiler en face, attendons voir…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.