SENSIBILISATION

2. LES SENSIBILISATIONS

 

2.1. TENUES DIRECTEMENT PAR L’EQUIPE DU CREDDHO

2.1.1.    Conception et distribution des outils de sensibilisation

Pour faciliter le travail des noyaux de légitimité, le CREDDHO a conçu les outils de sensibilisations dont environs 4800 dépliants sur la bonne gouvernance et la citoyenneté responsable, la décentralisation, le budget de l’Etat. Certains de ces dépliants ont été distribués aux membres de noyaux de légitimité.

2.1.2.  La tenue des réunions mensuelles de suivi des activités des  noyaux de légitimité

Le chargé du projet et le chargé de sensibilisation visitent mensuellement  et supervisent 8 noyaux de légitimité avec lesquels ils tiennent  les séances de travail. C’est notamment  Les noyaux de KIBUMBA, KIBATI, RUBARE, NYAKAKOMA, RUTSHURU, ISHASHA, KIBIRIZI et  NYAMILIMA

Les réunions de suivi tournent autour des éléments suivants :

–       Le respect des   plans  de travail (calendrier des activités) pour chaque noyau ;

–       Les méthodes de sensibilisation de la population sur la bonne gouvernance et la citoyenneté responsable ;

–       La distribution  du  matériel de sensibilisation notamment les  dépliants et les plans  de sensibilisation ;

–       Les récoltes de rapport d’écoute de l’émission radio diffusion « MWANAINJI NA UONGOZI BORA »

–       Echange sur la loi portant libre administration des entités territorial décentralisées

Durant les  mêmes séances,   les noyaux concoivent les canevas de rapports d’activités qu’ils sont tenus à envoyer à la coordination du CREDDHO chaque dernière semaine du mois.

Au départ, ces réunions de suivi des activités de noyaux ont permis au CREDDHO de comprendre davantage combien les communautés locales n’ont pas d’information sur la gestion des affaires publiques. Les membres de noyaux expriment de plus en plus les besoins d’entrer en contact avec les députés ; même nationaux pour leur exprimer la peur dans laquelle les villages et les localités restent plonger suite à l’insécurité et la menace des groupes armés nationaux et étranger. C’est le cas du noyau de NYAKAKOMA et ISHASHA qui, au cours des réunions de sécurités dans leurs localités, ont relevé plusieurs cas d’assassinat, enlèvement et autres violations des droits de l’Homme.

Par ailleurs, les réunions de supervision des activités des noyaux ont été  une occasion pour le chargé de projet et le chargé de sensibilisation de réunir toutes les informations sur la vie au quotidien du citoyen qui habite  les villages et localités où sont installés les noyaux de légitimité. 

2.1.3. Les émissions radio diffusion sur la radio RACOU de Kiwanja

Le CREDDHO a signé un contrat avec la troupe théâtrale NEW LIFE de Kiwanja pour le montage des scenarios sur la bonne gouvernance et la citoyenneté responsable, leurs enregistrements sur les supports (audio, cd, disquette). Ces scénarios sont diffusés sur la radio communautaire RACOU de KIWANJA chaque Lundi de 16h 00 à 16 30 .

Cette stratégie est utilisée pour captiver les communautés à suivre les messages de sensibilisation sur la bonne gouvernance et la citoyenneté responsable sur leurs poste récepteur et de poser directement les questions soit sur téléphone soit en  les déposant dans la boîte aux lettres installée au bureau du CREDDHO à Kiwanja.

La radio RACOU arrose tout le territoire  de Rutshuru et la partie sud du territoire de LUBERO. Les rapports d’écoutes de ses émissions sont élaborés par les noyaux de légitimité et les questions posées par les auditeurs sont discutées entre le chargé de sensibilisation et les membres des noyaux à l’occasion de réunion de suivi.

2.2. AVEC LES POPULATIONS, NOYAUX OU LEADERS COMMUNAUTAIRES

2.2 .1.  Les conférences publiques  sur la bonne gouvernance et la citoyenneté responsable

Pendant la période allant jusqu’à  Juillet 2012, environs 90 conférences  publiques ont été tenus par différents noyaux :

Voici dans le tableau les  résultats des différentes conférences de sensibilisation sur la bonne gouvernance et la citoyenneté responsable :

Au cours des séances de sensibilisations, les populations posent des questions directement  aux membres des noyaux qui facilitent les conférences, et certains participants expliquent au cours des conférences leurs histoires et leur perception de la gestion de la chose publique dans leurs localités.  A travers cette stratégie les noyaux de légitimités expliquent aux populations de l’existence d’un budget  provincial qui prend en compte les besoins sociaux de base de la population.

2.3.           AVEC LES AUTORITES (Les réunions de plaidoyer avec le bureau de l’assemblée provinciale du Nord-Kivu)

 

Le Chargé du projet a été reçu par le bureau de l’assemblée provinciale du Nord-Kivu  pour présenter  la note synthèse de ce projet et la dynamique des panels de plaidoyer qui mettraient en contact permanentent les députés provinciaux et les communautés locales à travers les noyaux de légitimité du CREDDHO afin de s’assurer à partir de la base de l’exécution du budget provincial. Le chargé de projet a en outre expliqué au bureau combien le CREDDHO a dénoncé l’illégalité de la décision du ministre National de l’Intérieure suspendant la tenue de la session extraordinaire de l’assemblé provinciale du Nord-Kivu.

Le bureau de l’assemblée provinciale a, à travers son président, accueilli l’idée des panels de plaidoyer réunissant les membres des noyaux de légitimités et les députés provinciaux, il a rassuré qu’il usera de tous les moyens pour que les députés donnent audiences prioritaires aux membres de noyaux étant donné que les députés semblent abandonner les populations qu’ils représentent au parlement.

2.4. La participation aux réunions d’adoption des plans de développement des territoires de Nyiragongo et Rutshuru

Pour le territoire de  Nyiragongo, la réunion  avait été tenue  à Kibumba , et avait réunis les associations locales, deux membres du noyau de Kibumba ,les chefs des groupements et les autorités administratives du territoire. A la fin des travaux,  un  plan de développement de NYIRAGONGO qui reprend les priorités du développement  a été adopté. Pour le territoire de Rutshuru, un plan local de développement a été mis sur pied pour l’année 2012 et un  membre du noyau de ISHASHA a participé activement à la séance de validation et adoption du plan territorial de développement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.