Binza : les Communautés locales et les gestionnaires du Parc National des Virunga s’engagent à collaborer pour mieux protéger cette aire protégée

Sous la facilitation du CREDDHO, un atelier d’échange sur la résolution pacifique des conflits, les principes de la médiation foncière et la conservation communautaire a réuni pendant deux jours (19 et 20 mai 2021), les leaders communautaires, chefs coutumiers, cadres administratifs de base et gestionnaires du Parc National des Virunga du groupement de Binza à Nyamilima. 

À l’issue des échanges passionnants entre les différents participants, ils ont pu relever la nécessité de prendre en compte les voies consensuelles et non violentes de gestion des conflits aussi bien dans la vie courante que dans les différends qui les opposent à l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature autour de la gestion des Ressources Naturelles du Parc National des Virunga. A l’occasion de cet atelier, une cartographie actualisée des conflits opposant les gestionnaires du Parc national des Virunga aux populations de Binza a été dressée par les participants. Ils ont notamment pointé le manque de consensus autour des vraies limites du Parc National des Virunga, l’absence des projets de développement résultant des retombées de la conservation en faveur de la population, la forte méfiance entre les communautés riveraines et les gestionnaires du parc, la destruction des cultures de la population par les animaux venant du parc et l’insécurité forte dans/autour du Parc. Une feuille de route retraçant des actions prioritaires à mener en vue de contribuer à promouvoir une conservation participative du parc national a été adoptée. Un comité local de dialogue a été institué par les participants en vue de mettre en œuvre cette feuille de route et promouvoir le rapprochement, la collaboration et la confiance entre les populations riveraines du parc et les gestionnaires des aires protégées pour une conservation efficace du PNVI. Une déclaration a été signée et lu par les participants pour manifester leur nouvel engagement et volonté à œuvrer ensemble à résoudre pacifiquement le conflit, 

Cette rencontre est une première en groupement de Binza depuis les mécontentements communautaires relevés dans cette zone en rapport avec la délimitation du Parc. Il a permis de se réunir autour d’une même table les leaders communautaires du groupement Binza et quelques responsables du parc national des Virunga, brisant ainsi la glace de la méfiance entre les deux parties. Ce cadre a également permis aux populations d’être édifiés par l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature sur la conservation Communautaire et la stratégie adoptée à son niveau pour la matérialisation en faveur des populations du groupement Binza. Un excellent début pour la consolidation de la cohabitation pacifique entre les deux parties et de la conservation participative du Parc National des Virunga.

Depuis plusieurs années, le groupement de Binza est en proie aux conflits armés qui insécurisent la population et compromettent les efforts de conservation. La zone connait également un conflit entre la population et l’institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) au sujet des limites du Parc National des Virunga et à une faible participation communautaire à la conservation de cette importante aire protégée. À travers ses activités de recherche, de plaidoyer et d’éducation environnementale, le CREDDHO, avec le soutien financier et technique de l’Union Internationale de la Conservation de la Nature, s’emploie à contribuer à l’inclusion des communautés locales dans la conservation des aires protégées à travers le respect des droits humains et la préservation de leurs moyens de subsistance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.