Face aux dégâts causés par l’éruption volcanique et aux risques d’autres catastrophes, nous appelons le gouvernement à l’action

La soirée du samedi 22 mai 2021, une éruption volcanique du mont Nyiragongo s’est déclarée en territoire de Nyiragongo, situé près de la ville de Goma en Province du Nord Kivu. Cette catastrophe naturelle a besoin de plusieurs dégâts importants parmi lesquels le déplacement massif de plusieurs habitants de Goma et du territoire de Nyiragongo, la coupure de la route nationale (RN2), dépend de la ville de Goma à Rutshuru, Lubero, Butembo et Beni; l’engloutissement de plusieurs maisons en territoire de Nyiragongo, … En ce jour, le CREDDHO a pu recenser au moins 28 personnes décédées en territoire de Nyiragongo et en ville de Goma en lien avec l’éruption volcanique.Même si la coulée de la lave s’est arrêtée à la porte de la ville de Goma, les tremblements de terre intenses et réguliers secouent la ville et ses environs jusqu’à présent, faisant crainte de nouveaux dégâts. 

 

L’Observatoire Volcanologique de Goma qui a en sa charge l’étude et l’information sur l’activité éruptive des volcans Nyiragongo et Nyamulagira n’a pas encore annoncé à la population, l’imminence d’une telle catastrophe. Il n’a pas aussi communiqué les mesures pratiques à prendre en cas d’éruption volcanique. Cette absence totale de mesures anticipatives claires et ce déficit de communication du plan de contingence devant prévoir le plan d’évacuation a été à la base de la forte panique visualisée dès l’apparition des flammes du volcan, de la disparition d’enfants, de la séparation des familles et des dizaines d’accidents de circulation.

Le CREDDHO exprime ses vives compassions à l’endroit des habitants du territoire de Nyiragongo et de la ville de Goma qui ont été affectées par l’éruption volcanique de ce 22 mai 2021. Nous invitons en outre la population à la solidarité et au respect scrupuleux des orientations des autorisées competentes. Au vu de l’ampleur des dégâts et de la persistance de l’activité sismique en ville de Goma et ses environs, le CREDDHO invite les autorités nationales et provinciales à:

–  Évaluer les besoins humanitaires et fournir une assistance d’urgence aux personnes affectées par l’éruption volcanique (les sans abris, les déplacés, les familles séparées,…);

Mettre en place un Centre d’information permettant à la population de prendre connaissance de l’évolution de la situation, des attitudes positives à prendre et des services offerts aux sinistrés de l’éruption volcanique par différents acteurs étatiques et non étatiques;

–  Évaluer et renforcer les capacités scientifiques, matérielles et opérationnelles de l’Observatoire Volcanologique de Goma pour rendre cet organisme capable de répondre à la crise actuelle ainsi qu’aux crises volcaniques à venir;

 

Fait à Goma, le 25 mai 2021

Le CREDDHO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.